Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Histoire yaoi

Histoire yaoi

Sur ce blog, je mettrais en ligne des petites histoires que j'aurais écrite

cœur de glace

Chapitre 2

Je m'en suis sorti avec deux côtes cassées et un léger traumatisme crânien, si Mabuchi n'avait pas appelé Hidetaka, je serais probablement mort à l'heure qu'il est, je lui dois la vie mais pourtant, il reste indifférent, comme si son geste avait été comme aider une vieille personne à traverser la rue.

Après cet événement, il me fallait du repos et comme à mon habitude, je m'enfuis pour rester chez Hidetaka le temps de ma convalescence. Je l'aidais à la bibliothèque, espérant à chaque instant revoir Mabuchi mais il ne revint que le dernier jour où j'étais de repos. Quand il le vit entrer, Hidetaka me tendit quelques romans et il me dit d'aller les donner à Mabuchi qui s'était installé à une table située près d'une fenêtre. À mon arrivée, Mabuchi se mit à sourire et il m'invita à m’asseoir devant lui. Je lui tendis les livres et en lui passant le dernier, je remarqua que s'était le livre que je lisait quelques jours plus tôt :

-Alors toi aussi tu aimes cette histoire ?

-A vrai dire, je l'ai vu tomber de ton sac et je l'ai légèrement feuilleté pendant que tu reprenais connaissance...

-Oh...je vois, sinon, je ne t'ai pas beaucoup vu ces derniers temps à la bibliothèque...

-Oui, j'ai certains problèmes de santé qui m’empêche de sortir quand je le veux.

Un silence s'installa entre nous deux. Voyant cela, je vis Hidetaka débarquer avec deux tasses remplies de chocolat chaud :

-Un chocolat sa tente quelqu'un ?

La réponse fut immédiate et nous nous mimes à rire et à se raconter des blagues jusqu'au soir.

Quand Mabuchi dû partir, je décida de le raccompagner car je voyais qu'il avait du mal à marcher. Sa maison était énorme et il y avait un majordome qui l'attendait sur le seuil de la porte. Quand il nous vit arriver, il me remercia chaleureusement et gronda Mabuchi d'être rentré si tard.

Sur le chemin du retour, je sentis quelque chose que je décida de sortir : c'était une feuille de papier pliée sur laquelle était écrit :

« Merci pour cette après-midi, cela faisait longtemps que je ne m'étais pas autant amusé. Au plaisir de te revoir, Mabuchi »

Mon cœur se serra, c'était la première fois que quelqu'un me faisait cet effet.

A suivre...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article